مواقع اخرى خدمات الصور الإسلامية فرق منحرفة مقالات المكتبة الصوتية
English  Francais  أهل السنة

La Parole de Allah

La Parole de Allah ^azza wa jall n'est pas comme la parole des humains



Il est un devoir de croire que Allah a l'attribut de la parole, qui est un attribut éternel, exempt de début et exempt de fin. Il a l'attribut de la parole par lequel Il ordonne, interdit, promet et avertit. Sa parole n'a aucune ressemblance avec la parole des humains. Ainsi Sa parole n'est pas des lettres qui se suivent comme notre parole, Il parle sans lettres ni voix, sans langue et sans lèvres comme parlent les humains. Sa parole n'est pas une langue arabe ou autre. Allah ta^ala dit :





[sourat An-Niça' /164] ce qui signifie : "Allah a parlé à Mouça assurément". Parmi les preuves des Gens de la Vérité – Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah – que la parole de Allah, Son attribut éternel exempt de début et exempt de fin, n'est pas comme la parole des créatures et n'est pas de lettres, ni de voix, ni une langue, il y a Sa parole :





[sourat Al-'An^am / 62] ce qui signifie : "Puis ils reviendront à Allah, leur Seigneur véritable, à Lui le jugement et Il est le plus rapide de ceux qui font rendre des comptes". Le Messager de Allah a dit ce qui signifie : "Il n'y aura aucun de vous sans que son Seigneur lui parle, et il n'y aura pas entre Lui et lui d'interprète". La signification de ce hadith honoré, c'est que Allah au jour du jugement fera entendre à tous les hommes et tous les jinn Sa parole qui n'est pas de lettre, de son, ni de langue. Alors Ses esclaves vont comprendre, de ce qu'ils entendront de la parole de Allah l'interrogation sur leurs intentions, leur croyance, leurs paroles et leurs actes, parce que c'est Allah Qui fait rendre des comptes aux esclaves au jour du jugement. Si Sa parole était des lettres et des sons comme la parole des humains, cette exposition des actes aux esclaves durerait un temps très long et Il serait le plus long de ceux qui font rendre des comptes et non pas le plus rapide d'entre eux comme Il nous l'a appris. C'est pour cela qu'il n'est pas possible, comme le disent les mouchabbihah – ceux qui assimilent Allah à Ses créatures – que Sa parole soit des lettres qui se suivent, créées, Lui advenant àLui-même, Allah est exempt de cela. Si nous considérons les créatures et leur nombre, combien elles ont vécu, nous voyons que Iblis à lui seul jusqu'à aujourd'hui, a vécu peut-être cent mille ans et nous voyons que pour Ya'jouj et Ma'jouj, tout comme cela a été rapporté du Messager , l'un d'eux ne meurt pas avant de voir mille de ses descendants. Ainsi les hommes et les jinn vont tous être interrogés et auront tous des comptes à rendre, ils rendront compte au jour du jugement des intentions, des croyances, des actes qu'ils ont faits et des paroles qu'ils ont dites. Or, Celui Qui les interroge et Qui leur fait rendre des comptes, c'est Allah. Si l'interrogatoire de Allah se faisait avec une parole créée tout comme celle avec laquelle nous parlons nous autres humains, le jour du jugement prendrait alors un temps très long, bien plus que cinquante mille ans. Or le jour du jugement et le jour de l'exposition des actes dure cinquante mille ans conformément à ce que Allah dit :







[sourat Al-Ma^arij / 4] ce qui signifie : "En un jour dont la durée est de cinquante mille ans". Il apparaît dès lors clairement la vérité et ce qui est correct et clair pour ceux qui ont une raison, à savoir que la parole de Allah qui est Son attribut, n'est pas de lettres, ni de voix, ni de sons, ni une langue arabe, ni autre parmi les langues et que les livres descendus sur les prophètes, de par leurs langues différentes et leurs mots composés, prononcés par les créatures avec leurs langues et appris dans leurs cœurs, ces livres sont des expressions de l'attribut de la parole de Allah, qui est l'attribut de Allah, ces livres ne sont pas l'attribut de Allah Lui-même. Ainsi, ces expressions qui existent dans les livres descendus sur les prophètes sont créées, alors que ce qu'elles expriment, à savoir l'attribut de Allah, n'est pas créé mais est éternel et n'est pas comme la parole des créatures. Quant à Sa parole :







[sourat Yaçin / 82], la signification n'en est pas que Allah s'Il veut faire entrer quelque chose en existence prononce la lettre "kaf" et la lettre "noun" comme prononceraient les humains. Allah est exempt du fait que Sa parole soit ainsi. Mais le sens de cette 'ayah honorée, c'est que si Allah veut de toute éternité faire entrer quelque chose en existence, cette chose entre en existence dans l'instant que Allah sait qu'elle va exister sans que quiconque ne L'en empêche ni ne Le retarde. Ainsi la création des créatures est facile pour Allah, Celui Que rien ne rend incapable, tout comme l'un de nous dirait la parole : Sois. Celui qui a une difficulté, c'est celui qui agit à l'aide d'organes mais Allah n'est pas ainsi : Il n'a aucune ressemblance avec aucune de Ses créatures. Allah dit :







[sourat Ach-Choura / 11] ce qui signifie : "Rien n'est tel que Lui".

مواضيع ذات صلة

<<< الدرس المقبل

الدرس السابق >>>